| Dossier de presse

Sciences2024 : Sportifs et scientifiques jouent collectif pour les JO de 2024

Le projet Sciences2024 vise à aider les sportifs français de haut niveau à améliorer leurs performances en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, en mettant à leur disposition la recherche menée par les scientifiques et les étudiants de 11 grandes écoles et universités et du CNRS.


> Un projet à retentissement national et mondial
En 2024, pour la première fois depuis 100 ans, les Jeux Olympiques d’été se dérouleront en France. À cette occasion, Laura Flessel, ministre des Sports, a fixé l’objectif de doubler le nombre de médailles remportées aux dernières olympiades, et d’obtenir 15 médailles d’or pour les Jeux Paralympiques. Pour relever ce challenge, Claude Onesta, ancien entraîneur de l’équipe de France de handball, s’est vu confier une mission pour améliorer la haute performance sportive : « Performance 2024 ».
C’est dans ce cadre, et pour contribuer à cette mission, que Christophe Clanet, directeur de recherche CNRS, directeur du Laboratoire d’hydrodynamique (LadHyX, École polytechnique/CNRS) et porteur de l’initiative « Physique du sport et du handisport » à l’École polytechnique, a réuni 11 établissements d’enseignement et de recherche et le CNRS pour créer Sciences2024.

> Sciences2024
Pour la première fois, les sciences fondamentales s’organisent collectivement pour aider les sportifs français dans leur quête de titres. À l’heure où les premières places se jouent à quelques millièmes près, tous les facteurs se doivent d’être optimisés.
Sciences2024 permet aux équipes de France de répondre aux problèmes qu’elles ont identifiés et d’analyser les disciplines et domaines où la science peut contribuer à l’amélioration de la performance. Cette initiative ambitionne de développer des « produits scientifiques » innovants dans les sciences telles que la physique, les mathématiques et l’ingénierie du sport, à destination des sportifs de haut niveau.

> La démarche
Grâce à un soutien de l’armée, premier employeur des sportifs de haut niveau, les chercheurs et les étudiants vont à la rencontre des fédérations sportives sur le terrain, lors de « journées d’extraction ». Cette démarche vise à faire émerger des problématiques pertinentes pour qu’elles soient ensuite étudiées dans les laboratoires afin d’apporter des réponses concrètes aux athlètes dans leur recherche de performance.

> Les objectifs au-delà des jeux de 2024
Les retombées de Sciences2024 ne se limiteront pas aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. Au-delà de cette échéance, l’initiative vise à renforcer les liens entre la recherche et le monde sportif, mais aussi à développer l’innovation dans le secteur des sciences associées au sport telles que la biomécanique, la biométrie, le big data, les capteurs et mesures ou encore la réalité virtuelle, les textiles et les nouveaux matériaux.

À propos de l’École polytechnique

Largement internationalisée (41% de ses étudiants, 40% de son corps d’enseignants), l’École polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique. Sa formation promeut une culture d’excellence à forte dominante en sciences, ouverte sur une grande tradition humaniste. À travers son offre de formation – bachelor, cycle ingénieur polytechnicien, master, programmes gradués, programme doctoral, doctorat, formation continue – l’École polytechnique forme des décideurs à forte culture scientifique pluridisciplinaire en les exposant à la fois au monde de la recherche et à celui de l’entreprise. Avec ses 23 laboratoires, dont 22 sont unités mixtes de recherche avec le CNRS, le centre de recherche de l’X travaille aux frontières de la connaissance sur les grands enjeux interdisciplinaires scientifiques, technologiques et sociétaux. L’École polytechnique est membre fondateur de l’Institut Polytechnique de Paris.

Documents à télécharger

180904CPSciences2024-pdf

180904CPSciences2024-pdf

Communiqué de presse

Dossier de presseSciences 2024 BD-pdf

Dossier de presseSciences 2024 BD-pdf

Dossier de presse

135B3450-jpg

135B3450-jpg

JB201809040092sciences2024-jpg

JB201809040092sciences2024-jpg