Salle de Presse > Communiqués de presse > Deux polytechniciennes récompensées par la bourse l'Oréal - UNESCO

Deux polytechniciennes récompensées par la bourse l'Oréal - UNESCO

Lucile Anthore-Dalion, polytechnicienne et doctorante à l’École polytechnique, et Nina Miolane (X2009), font partie des 30 lauréates récompensées le 12 octobre 2016 par le programme « Pour les Femmes et la Science » mis en œuvre par la Fondation L’Oréal et l’UNESCO.

Lucile Anthore-Dalion (X2009), doctorante au Laboratoire de synthèse organique (École polytechnique/ENSTA ParisTech/CNRS), et Nina Miolane, polytechnicienne, doctorante en co-tutelle à l’Université de Nice et à l’Université de Stanford, ont été distinguées pour la qualité et le caractère novateur de leurs sujets.

« Une chimie plus efficace »

Les recherches de Lucile Anthore-Dalion concernent le développement de nouvelles réactions radicalaires des dithiocarbonates, plus communément appelés xanthates. Ces composés permettent de créer des liaisons carbone-carbone par addition sur un alcène, activé ou non. L’utilisation de conditions de réaction douces, l’absence de métaux toxiques, sa grande sélectivité et sa tolérance vis-à-vis de nombreuses fonctions chimiques confèrent à cette chimie un caractère novateur et très intéressant pour le futur.

Dans le cadre de sa thèse menée au sein du Laboratoire de synthèse organique, Lucile Anthore-Dalion s’est tout particulièrement intéressée aux applications de cette méthode pour la synthèse de cétones. En effet, la cétone est un groupe fonctionnel majeur en chimie organique que l’on retrouve dans un grand nombre de produits naturels comme la cortisone ou le camphre, mais il s’agit aussi et surtout d’un intermédiaire dans les synthèses de produits naturels, pharmaceutiques, cosmétiques ou agrochimiques. Nombre de réactions permettent de préparer ou de modifier des cétones, et pourtant certaines d’entre elles restent encore difficiles à obtenir, d'où un besoin constant de nouvelles stratégies pour leur synthèse.

« Un Homme virtuel pour la médecine du futur »

Comment peut-on utiliser les mathématiques et les hautes technologies pour transformer la recherche en médecine ? Comment créer des outils numériques améliorant la pratique médicale courante et hospitalière ? Le projet de Nina Miolane développe un des piliers de la médecine de demain : l'Anatomie numérique. Au sein de l’équipe-projet Asclepios de l’Inria Sophia-Antipolis de l’Université de Nice, la doctorante participe à la création d’un modèle de cerveau numérique.

Nina Miolane développe une théorie mathématique appelée « Les Statistiques Géométriques » qui permet de traiter les images médicales (scanners, IRMs, etc) pour représenter numériquement l'anatomie humaine, ainsi que ses variations saines et pathologiques. La polytechnicienne s’intéresse en particulier à l'anatomie cérébrale étudiée à partir d'IRM (Imagerie de Résonance Magnétique). Ce projet est mené sur des images cérébrales mais reste suffisamment générique pour être appliqué ensuite aux autres organes. Il permettra à court terme d'améliorer notre connaissance de l'anatomie humaine. A long terme, la comparaison des images médicales d'un patient à l'anatomie saine construite permettra le développement d'outils numériques d'aide au diagnostic. L’objectif de ces recherches est de parvenir à diagnostiquer des maladies neurodégénératives comme Alzheimer suite à la prise d’une image médicale, avant même que les symptômes extérieurs se déclarent.

Développer la visibilité et la légimité des femmes en sciences

Depuis la création en 2007 du volet français du programme international L’Oréal-UNESCO For Women in Science, 120 jeunes chercheuses en sciences du vivant et sciences de la matière ont été récompensées pour l’excellence de leur niveau académique, la qualité de leur projet scientique et leur capacité à transmettre leur passion pour la science. En 2015, le jury, présidé par Bernard Meunier, Président de l’Académie des Sciences, a sélectionné dix doctorantes et dix post-doctorantes parmi les 821 candidatures reçues.

Les doctorantes primées, inscrites en avant-dernière année de thèse dans une école doctorale française et dans un laboratoire de recherche en France, se sont vues attribuer une bourse d’un montant de 15 000€ ; les post-doctorantes, travaillant dans un laboratoire ou un institut de recherche français, ont quant à elles reçu une bourse de 20 000€. Ces bourses ont vocation à encourager les lauréates à poursuivre une carrière déjà très prometteuse et à valoriser leurs travaux à l’échelle nationale ou internationale à un moment charnière pour leur avenir professionnel.

En parallèle de la cérémonie, les lauréates ont pu, à l’occasion de rencontres et de sessions de formation organisées durant la semaine, partager leurs découvertes et nouer des liens professionnels avec leurs pairs.

À PROPOS DE L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE / Largement internationalisée (36% de ses étudiants, 39% de son corps d’en­seignants), l’École polytechnique associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique. Sa formation promeut une culture d’excellence à forte dominante en sciences, ouverte sur une grande tradition humaniste.
À travers son offre de formation – bachelor, cycle ingénieur polytechnicien, master, programmes gradués, programme doctoral, doctorat, formation continue – l’École polytechnique forme des décideurs à forte culture scientifique pluridisciplinaire en les exposant à la fois au monde de la recherche et à celui de l’entreprise. Avec ses 22 laboratoires, dont 21 sont unités mixtes de recherche avec le CNRS, le centre de recherche de l’X travaille aux frontières de la connaissance sur les grands enjeux interdisciplinaires scientifiques, technologiques et sociétaux. L’École polytechnique est membre fondateur de l’Université Paris-Saclay.

Contacts

Relations presse
École polytechnique
Route de Saclay
91128 PALAISEAU Cedex
Envoyer un message

Clémence Naizet
Chargée de relations presse France
01 69 33 38 74
+33 6 65 43 60 90
Envoyer un message

Raphaël de Rasilly
Responsable du Pôle Presse
École polytechnique
+33 1 69 33 38 97
+33 6 69 14 51 56
Envoyer un message

Sara Tricarico
Chargée des relations presse Recherche & International
01 69 33 38 70
+33 6 66 53 56 10
Envoyer un message

Photos

Document(s) à télécharger